Vous êtes ici: Accueil / Indonésie / Kawah Ijen, Indonésie 2012
Kawah Ijen, Indonésie 2012

Kawah Ijen, Indonésie 2012

La découverte du Mont Bromo terminée, direction le kawah Ijen. Ce volcan situé à l’extrême Est de l’île de Java me fascine. J’ai hâte de découvrir les fameux porteurs de souffre descendant ce volcan plusieurs fois par jour avec des charges allant jusqu’à 80 kg sur le dos.

Mais avant cela, retour donc à Probolinggo où je dois récupérer un nouveau minivan qui me conduira au Village de Sempol.

Nous sommes en Indonésie et tout peut arriver … pour preuve, me voici à pousser le minivan avec 5 ou 6 autres personnes, car celui-ci refuse obstinément de démarrer.

Au bout d’une quinzaine de minutes et par on ne sait quel miracle, quelqu’un arrive de nulle part avec une batterie et nouveau miracle, le minivan démarre !!

Me voici donc parti pour 6 heures de route.

Mon chauffeur fume clope sur clope, ces fameuses Kreteks parfumées au clou de girofle. Leur odeur emplit progressivement l’habitacle. Il annonce soudainement hilare que nous aurons droit à 1 heure de massage à l’arrivée … je ne comprends la blague qu’une fois les 20 derniers kilomètres atteints. Nous empruntons une route défoncée comme jamais et je passe une heure à être secoué dans tous les sens, décollant de mon siège à chaque trou … pourvu que la batterie tienne, je me vois mal poussée cette fois-ci !

Arrivé donc, en début de soirée à Sempol dans un hébergement simple mais agréable. Après un repas léger et une bonne bière, une nuit de repos s’impose, car il faut à nouveau se lever aux aurores.

Le lendemain matin, l’ascension du kawah Ijen est raide mais se fait en moins d’une heure. Je croise les porteurs avec leur chargement sur les épaules. D’énormes blocs de souffre de plusieurs dizaines de kilos répartis dans 2 paniers en osiers reliés par une latte en bambou.

Moi qui peine avec mes chaussures de rando, eux ont l’air en revanche très à l’aise en tongs. Ils descendent les 18 km qui les emmènent à l’usine de Licin et font ce trajet 2 à 3 fois par jour pour une somme dérisoire au vue des conditions.

L’arrivée au sommet est grandiose. Un lac occupe le fond du cratère. Long d’un kilomètre et large de 600 mètres, sa profondeur peut atteindre 200 mètres. Une baignoire gigantesque d’acide sulfurique. Il est considéré comme le lac le plus acide au monde avec un pH se situant autour de 0,2 (avis aux chimistes ou physiciens …), toute baignade est fortement déconseillée.

Du sommet du cratère, je distingue les porteurs à deux pas du lac, au milieu des fumées chargées de souffre entrain de se tuer à la tâche pour extraire à coup de barre à mine leurs blocs de souffre jaunes.

Encore une fois, les 6 heures de routes, le « massage » spécial, sont vites oubliés à la vue du spectacle !!

Cela faisait une semaine que j’étais en Indonésie et j’en avais déjà pris plein les yeux … que me réserve la suite ?

 

A propos de Guy

Passionné par l'Asie du sud-est, je voyage aussi souvent que possible à la découverte de cette région du monde, des gens et de leur culture, tout en assouvissant une autre passion : la photo.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

CommentLuv badge
:) :( :o :? 8) :D :x :P :wink:

Scroll To Top