Vous êtes ici: Accueil / Myanmar / Sur la route de Mandalay – Myanmar 2013
Sur la route de Mandalay – Myanmar 2013

Sur la route de Mandalay – Myanmar 2013

Après le Lac Inle, direction Mandalay. Me voici donc à nouveau sur la route pour 10 heures de bus de nuit. Cette fois ci, je ne me suis pas fait avoir, je suis couvert des pieds à la tête pour supporter la clim réglée à 16°C. Les tongs sont rangées dans le sac à dos, vive les chaussettes et les baskets !

4 h du matin, l’arrivée à Mandalay se fait dans une gare routière très excentrée … impossible de se rendre à pied au centre-ville et d’arpenter les hôtels et guesthouses pour trouver un hébergement. Une négociation s’entame avec les chauffeurs de taxi, mais l’heure et la fatigue du trajet font que je craque rapidement sur un prix sûrement trop élevé. Direction le Silver Star Hotel que je choisis au hasard dans le Lonely Planet.

J’ai hâte de découvrir Mandalay, capitale culturelle du Myanmar, mais je déchante vite. Je découvre une ville poussiéreuse, avec de larges avenues perpendiculaires et de grands bâtiments en béton des plus moches. L’hôtel, quant à lui, est quelconque, mais propre et plutôt bien situé.

Après quelques heures de repos bien méritées, il est temps de partir à la découverte de la ville … et là, je réalise une chose : quasiment tout ici se fait en taxi ! Et forcément, à chaque fois ce sont des négociations qui s’entament pour terminer sur un prix « exorbitant » au vue de la course !

La première journée sera consacrée à la découverte de la ville et de ses temples, en particulier le Shwe In Bin et la Paya Mahamuni.

Le Shwe In Bin est en fait un monastère tout en teck, construit sur pilotis. L’intérieur est sombre, mais envoutant. Les motifs gravés sur les parois de tecks sont magnifiques et parfois même humoristiques. L’atmosphère du lieu est reposante. Il n’y a quasiment personne et encore moins de touriste.

La Paya Mahamuni en revanche est le temple le plus important de la ville et le plus visité. Il abrite un immense bouddha que les birmans recouvrent de feuilles d’or à tel point que l’épaisseur de cette couche d’or atteint près de 15 cm, ce qui lui confère un aspect boursouflé contrastant avec son visage lisse.  Seuls les Hommes ont ici le droit d’approcher le Bouddha. Les femmes, quant à elles,  n’ont le droit que de le regarder de loin ou sur l’écran d’une petite TV et éventuellement de confier à un Homme leur feuille d’or pour qu’elle y soit déposée. Ce côté « machiste » du bouddhisme est très spécifique au Myanmar et je découvrirais au fur à et mesure de mon voyage que la place de la femme est ici bien moins enviable que dans les pays voisins.

Bien que déçu par l’aspect de la ville, les environs de Mandalay sont en revanche extraordinaires à découvrir. Le second jour est consacré à la visite (en taxi évidemment) des 3 anciennes capitales du royaume : Amarapura, Sagaing et Inwa.

Amarapura est surtout connue pour son pont : le pont U-Bein, le plus long pont en teck au monde (1,2 km) qui enjambe le lac Taungthaman. Sa traversée vous permets de rejoindre un paisible petit village où se trouvent quelques échoppent pour déjeuner tranquillement.  Malheureusement, je réalise que je ne suis pas venu à la meilleure des heures pour faire de belles photos. Le levé ou le couché de soleil sont les moments les plus propices pour découvrir ce lieu exceptionnel.

La colline de Sagaing sera la deuxième étape de cette journée. La montée au somment de la Paya Soon U Ponya Shin permet de découvrir un paysage magnifique ponctué d’innombrables pagodes toutes plus belles les unes que les autres, le tout traversé par le majestueux fleuve Irrawaddy.

Enfin, la journée se terminera par le village d’Inwa, qui se rejoint par une courte traversée en bateau. Et surprise, pour découvrir Inwa, vous n’avez d’autre choix que de payer une calèche pour faire le tour des sites historiques  … décevant !

Le dernier jour à Mandalay est consacré à la visite de Mingun. Il est nécessaire de se rendre à l’embarcadère pour prendre un bateau et remonter l’Irrawaddy sur environ 11 km pour rejoindre cette ville « morte ». Mingun est en fait réputée pour son immense stupa inachevé … qui est en fait qualifié aujourd’hui de plus important tas de briques du monde et pour sa cloche qui est une de plus grosse au monde.

A peine arrivée des agents insistent pour que soit payé le droit d’accès au village … ce qui gâche un peu la journée, surtout lorsqu’on découvre ce qu’il y a à voir …

Bref, vous l’aurez compris, à Mandalay et ses environs il faut continuellement payer pour se déplacer et visiter les lieux incontournables de la région et malheureusement le gros de l’argent que vous allez dépenser partira dans les poches de la junte au pouvoir !

A propos de Guy

Passionné par l'Asie du sud-est, je voyage aussi souvent que possible à la découverte de cette région du monde, des gens et de leur culture, tout en assouvissant une autre passion : la photo.

Un commentaire

  1. Je découvre votre site avec bcp de plaisir.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

CommentLuv badge
:) :( :o :? 8) :D :x :P :wink:

Scroll To Top